6V55EgMS85-jN33nvgxIe6Sr57B81JJLPbvDusZF574
Comment se lancer dans la création de jeux vidéo ?

Comment se lancer dans la création de jeux vidéo ?

Comment se lancer dans la création de jeux vidéo qu’on soit un débutant ou un développeur expérimenté ?
Dois-je savoir développer ou coder ? Dois-je recruter une équipe ? des freelances ? Dans cet article on va justement étudier toutes ces questions et parler des 4 grandes façons de se lancer dans l’aventure…

Merci d’accepter l’utilisation des cookies Youtube pour lancer cette vidéo. En acceptant, vous accèderez au contenu provenant de Youtube, un service délivré part une entité externe.

YouTube privacy policy

Si vous acceptez, votre choix sera sauvegardé et la page se rafraîchira.


Youtube

Abonnez-vous à ma chaîne Youtube en cliquant sur le bouton à gauche

Découvrez ci-dessous une retranscription de la vidéo en article textuel…

Bonjour à toutes et à tous, c’est Charles GAUTIER de la chaîne “JEUX VIDEO PRO”, je suis ravi de vous retrouver aujourd’hui dans un cadre ensoleillé, toujours sur la baie de Cannes, pour vous parler de quatre méthodes pour se lancer dans la création de jeux vidéo. Ces 4 grandes façon de pouvoir s’y lancer, que ce soit en montant une entreprise, en déléguant ça à des freelances, en faisant part vous-même, en codant ou sans coder… Bref, on va parler de ces quatre façons de faire…

Pour moi, il y a 2 groupes :

  • un groupe où vous allez vraiment faire la majorité des choses tout seul, voire la totalité,
  • un autre groupe dans lequel vous allez déléguer à d’autres personnes les domaines dans lequel vous n’êtes pas compétents tout simplement.

On va commencer par les deux, pour moi qui sont les essentielles pour vous je pense, ou pour n’importe quelle personne qui est toute seule et qui hésite encore à se lancer, disons que c’est une bonne manière de mettre un premier pied dans l’industrie, c’est de tout faire par vous-même. Au moins pour comprendre un petit peu là où vous êtes bon, là où vous êtes moins bon, ce qui vous plaît, ce qui ne vous plaît pas, afin de peut-être pouvoir le déléguer dans les prochains temps, ou alors à continuer tout seul dans votre aventure, parce que c’est la façon dont vous voulez la vivre.

1 – Faire des jeux tout seul en développant

Si vous choisissez faire des jeux tout seul en développant, c’est une des voies les plus répandues, la plupart des créateurs de jeu, les gens que je rencontre choisissent celle-ci, d’abord tout seul parce qu’ils n’ont pas encore envie de “scaler” tout ça, de faire une vraie entreprise et ils veulent mettre leurs compétences, leurs apprentissages au service de leur créativité et pourquoi pas de vivre de leur création !

Globalement il y a deux catégories, ceux qui ont pris leur pied à développer parce que le développement informatique reste une de leurs passions, ceux-là ont progressé même s’ils sont pas encore atteint leurs rêves ils sont toujours actifs.
Mais, ceux qui n’étaient pas spécialement passionnés par le développement ont vite lâché, parfois très rapidement, en quelques jours voire quelques semaines. Ça demande une grande rigueur, une grande précision, une grande discipline. Ça demande d’aller chercher des solutions quand on est bloqué et ce n’est pas fait pour tout le monde, tout simplement !

Donc si ce n’est pas fait pour vous, à vous de le comprendre, à vous de le savoir, posez-vous les bonnes questions. Si ce n’est pas fait pour vous le développement, vous allez vous planter en faisant ça.

2 – Faire des jeux tout seul SANS coder

Il y a  une autre solution qui vous est offerte aujourd’hui, grâce aux logiciels qui existent sur le marché, pour faire toujours en solo par vous-même mais SANS avoir à CODER.
Je vous invite à aller voir les “Buildbox”, les “Game Maker”, les ‘Construct 2 ou 3″, ses outils, ces logiciels vous permettront de créer des jeux sans avoir à coder une seule ligne de code. Certains vous permettront même d’aller pianoter un petit peu, d’aller modifier le code pour changer un petit peu les comportements comme vous le voulez si vous avez quand même des bases.

Ça ne va pas vous demander d’être un développeur chevronné avec 2-3 ans d’expérience pour être capables de faire ce que vous avez envie de faire.
Bien évidemment faudra les prendre en main, il y a un temps d’adaptation, mais c’est quand même plus simple à faire que d’apprendre un langage dans quelque chose qui ne vous plaît pas trop, un domaine technique qui n’est pas celui qui vous passionne.

     Si c’est vraiment la création de jeux qui vous passionne, intéressez-vous à ces logiciels, ça va peut-être vous ouvrir le champ des possibles.

Voilà pour moi les deux solutions qui s’offrent à vous aujourd’hui si vous voulez faire des jeux et que vous voulez le faire par vous-même, tout seul !
Evidemment l’inconvénient, c’est que ça vous prendra plus de temps si vous faites tout par vous-même, vous ne pouvez pas déléguer une partie des tâches à d’autres personnes.
Mais alors, à quoi ressemblerait ses solutions dans lesquelles on peut déléguer une partie des tâches ?

3 – Faire des jeux avec une équipe de salariés

Vous pouvez prendre une solution où vous allez faire ça avec d’autres personnes. Moi ça a été la mienne, moi j’ai choisi de recruter des développeurs, des designers, un peu dans la com’ aussi…
Bon j’ai changé mon effectif, ça a beaucoup évolué durant les premiers mois de la boîte, mais moi j’ai décidé de déléguer les parties que je maîtrisais le moins et celles qui me plaisaient le moins surtout à d’autres personnes.
Donc j’ai décidé de mettre de l’argent de mon entreprise pour la monter, j’ai décidé d’aller lever des fonds pour pouvoir faire grossir mon équipe, pour tester davantage d’idées, de concepts et valider des business modèles.

Voilà, donc c’est une autre aventure, c’est beaucoup plus de responsabilités, vous n’êtes pas centré que sur vous-même, il y a une équipe à faire vivre, il y a s’assurer que tout le monde puisse être heureux et épanoui et que la vision de la boîte puisse correspondre aux profils qu’on peut recruter, il y a la compta, il y a l’aspect juridique…
Bref, il y a pleins d’à-côtés qui sont liés à la responsabilité que vous allez avoir en étant patron d’une boîte, que ce soit Président d’une SAS, d’une SASU ou Gérant d’une SARL… il y a plein de statuts possibles, mais c’est pas la même responsabilité !

Donc voilà, il faut aussi prendre les pours et les contres, et un avantage c’est qu’on peut déléguer ce qu’on ne sait pas faire, mais dont on sait est ce qu’on veut obtenir, à des gens qui sont compétents là-dedans, et on peut se concentrer sur ce qu’on aime le plus, donc on prend aussi beaucoup de plaisir, on se casse moins la tête sur les sujets qu’on ne maîtrisent pas.
Bon, ça coûte évidemment plus d’argent mais ça permet aussi pouvoir aller plus vite donc voilà, c’est peser les pours et les contres et tout va dépendre de l’ambition que vous avez pour votre projet de vie, pour votre rêve… et quels sont les moyens, les ressources que vous avez envie de mettre au service de ce rêve.

Voilà ça va dépendre vraiment de ça ! Maintenant, il reste encore une autre solution…

4 – Faire des jeux avec des freelances

Plutôt que de monter une équipe, de recruter, d’avoir des salariés ou des stagiaires, la dernière possibilité c’est évidemment d’aller profiter des freelances… il y a de plus en plus de personnes qui vivent de leur activité, de leurs compétences en étant freelance.
C’est une tendance qui va se dessiner encore plus, les chiffres le prouvent. Donc pourquoi pas profiter de ça et en plus il y a un avantage aussi c’est que vous pouvez même minimiser les coûts en travaillant avec des freelances qui sont peut-être à l’autre bout du monde, qui n’ont pas besoin du même niveau de vie pour vivre et donc qui vous demanderont certainement moins d’argent pour le même travail que quelqu’un qui vit dans un pays développé en France aux Etats-Unis où je ne sais où…

Donc à vous aussi de voir ce que vous voulez faire, mais ça peut vous permettre de déléguer une partie des choses que vous ne savez pas faire à moindre frais.

Maintenant attention, avantages et inconvénients aussi. Ce n’est pas la même chose de déléguer à distance que d’avoir une équipe en réel, de pouvoir échanger avec eux régulièrement. Pour un partenaire freelance, il y a tout ce travail de relation a créer, à mettre en place, créer une confiance, être très bon dans le partage d’idées, dans le cahier des charges de ce qu’on veut obtenir. Parce que sinon pour l’autre il y a une interprétation à faire, il y a forcément des erreurs, ça demande aussi beaucoup d’allers retours et voilà, ce n’est peut-être pas si simple.

Donc il y a des choses qui sont être plus rapides que d’autres à déléguer. Peut-être que déléguer du design, la création d’objets 3D, des animations, de la 2d, c’est plus évident parce qu’on voit ce qu’on veut, on peut faire un croquis.

 Par contre déléguer du développement informatique quand vous n’êtes pas développeur ça va être beaucoup plus dur parce que vous allez peut-être pouvoir vous servir de ce que le développeur partenaire, freelance, vous aura fourni.
Il a pu être peut-être que meilleur développeur du monde dans ce que vous lui avez demandé de faire, ça ne veut pas dire que vous allez être capable de vous en servir derrière.

C’est vraiment à mesurer et ça peut être très dangereux de déléguer si vous ne connaissez rien, s’il n’y a personne pour vous accompagner le dessus, si le prestataire ne pourra pas vous suivre dans le temps, ou, si vous n’avez pas les finances pour qu’il vous suive dans le temps.

Moi je n’ai pas eu l’occasion vraiment, de déléguer à beaucoup de personnes, j’avais fait un peu pour la com’ ou le design, jamais pour des développeurs. J’ai toujours fait en interne avec des stagiaires ou des employés. Ça me correspondait plus, ça a été mon choix.
Ca ne veut pas dire que c’est le meilleur, ça ne veut pas dire que j’ai fait les bons. Moi, c’est ceux qui me font vibrer en tous cas.

Conclusion :

Vous avez 4 possibilités :

  • 2 en faisant par vous-même : en codant ou sans coder
  • 2 avec d’autres personnes pour déléguer ce que vous ne savez pas faire ou ce que vous n’avez pas envie de faire :  soit en créant une entreprise et en recrutant une équipe, soit en déléguant à des prestataires, à des freelances, à des gens qui pourront vous aider à apporter ce contenu sans être des employés de votre entreprise.

Bon voilà, il y a des avantages et des inconvénients dans tout, ça va aussi dépendre de votre état d’esprit, de votre “gniak”, de votre envie, des finances que vous avez envie de donner pour votre projet, du temps que vous allez pouvoir y allouer…

C ‘est à vous de le faire l’étude de ce qui vous correspondra le mieux en terme de ressources en terme de temps, en terme d’argent et sur ce qui vous plaît le plus évidemment !

Voilà ce que je voulais vous partager, j’espère que ça a pu vous plaire, si c’est le cas lâchez un gros POUCE BLEU que je puisse partager ce message à d’autres créateurs de jeux actuels ou en devenir et puis que je puisse savoir si ça vous plaît comme ça je pourrais créer d’autres vidéos sur ces sujets, sur ces quatre méthodes je vous invite également comme d’habitude à cliquer sur le bouton rouge sous la vidéo pour vous abonner à la chaîne et à activer la cloche des notifications pour être notifié de chaque nouvelle vidéo qui sort.

Je vous invite également à cliquer dans la description sur le lien de mon blog jeuxvideopro.fr, d’autres conseils pour vous aider à devenir libre et indépendant en vivant de votre passion. Vous pourrez également me laisser votre mail, je pourrais vous envoyer du contenu régulier, toutes les semaines, pour vraiment vous aider toujours dans cet objectif.

J’ai été ravi de vous partager ces quelques conseils aujourd’hui, c’était Charles GAUTIER de la chaîne JEUX VIDEO PRO, je vous dis à très vite, Tchao !

Je vais être sympa, je vais peut-être vous laisser un petit peu sur un paysage de mer, parce que c’est quand même beau ! Je ne sais pas où vous vivez, n’hésitez pas à mettre en commentaire d’ailleurs là où vous vivez, d’où vous me suivez. On n’est pas nombreux encore mais j’ai quand même envie de vous partager à vous tous et d’apprendre à mieux vous connaître !

Tchao !


RECEVEZ MES CONSEILS GRATUITS
Recevez chaque semaine, pleins de bons conseils pour avancer vers votre objectif de devenir libre et indépendant en vivant de votre passion pour la création de jeux vidéo mobiles : news, tutos, conférences, formations, alertes…




Vos informations sont confidentielles. J’accepte en échange de ces conseils gratuits de recevoir des offres personnalisées de formations. Je comprends que je peux me désinscire à tout moment en contactant Charles ou en cliquant sur les liens de désinscription présents en bas de chaque mail.

Rejoignez moi

Vous aimez ce blog ? Partagez le à vos amis :)

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En effet, ce site utilise le service Google Analytics... Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer